Séminaire GeFem (Aix) : Homosexualités au Maghreb. Normalisation, transgression et résistance

L’homosexualité au Maghreb est considérée comme une pratique sexuelle « déviante » et sa condamnation est légitimée par un ordre religieux et un ordre juridique. Les jeunes homosexuels/les procèdent à des interprétations multiples pour justifier la transgression supposée des normes. Certains d’entre eux/elles s’engagent dans des formes de lutte pour une meilleure visibilité à la question homosexuelle et la dépénalisation de l’homosexualité.

Monia Lachheb (Sociologue, Université de la Manouba, Tunis) : « Homosexualités au Maghreb. Normalisation, transgression et résistance »

Jeudi 6 avril 2017, Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme, salle Duby, 15h-17h